Villa Nou-Cinq

Le Gosier / Guadeloupe


2012/14 / COMMANDE PRIVÉE / 5 CHAMBRES AVEC SALLES-DE-BAIN
/ PISCINE / TERRASSE / CUISINE / BUANDERIE / GARAGE / 240 M2 / 600 000 € HT

 

S’affranchir des contraintes du lot à bâtir. Le terrain, un trapèze de 728 m2 , situé entre deux parcelles construites orientées plein ouest, donne sur une petite vallée boisée des Hauts-Fonds de Grande Terre. Il présente en outre une forte pente : sur une largeur de 20,5 m du côté du chemin d’accès, le dénivelé est de sept mètres.

La maison est composée par deux corps de bâtiment venant se fondre dans la pente et le paysage : l’un recevant les pièces à vivre ; l’autre, les chambres.
Le projet profite de cette forte déclivité pour dégager des vues par un jeu de terrasses décalées et orientées sur la vallée qui préserve aussi l’orientation des bâtiments voisins.

 

Un jardin planté vient s’insérer entre les deux bâtiments afin d’amener une ombre suffisante sans pour autant cacher la vue.

La canopée des arbres à venir relie ces deux volumes tout en venant tempérer l’atmosphère des lieux, très exposés au soleil.

 

SONY DSC

 

 

Le fait de scinder la maison en deux parties permet d’éviter un effet massif de la construction et de mieux s’intégrer au paysage et à la pente. La partie à vivre (salon/salle à manger) s’ouvre sur une grande terrasse en bois bordant une piscine en limite de parcelle.

 

Les clôtures seront traitées par des murets de faibles hauteurs accompagnés par des haies vives de bambous et des bosquets de plantes et de fleurs. Les bâtiments sont en ossature bois. L’utilisation de ce matériau léger permet, par sa désolidarisation avec les fondations, une meilleure résistance vis-à-vis d’éventuels mouvements de terrain (séismes).

Le choix des matériaux s’efforce de respecter l’environnement. Une cuve de récupération des eaux de pluie est installée sous le bâtiment principal afin d’arroser le jardin, alimenter la piscine et servir de citerne en cas de coupure d’eau. L’isolation est suffisante pour conserver la fraîcheur des nuits et la circulation d’air est assurée par des lucarnes en toiture.